Freins Hope Tech3 / E4

10615551_652163354888366_5149929989815746286_nJe viens juste de recevoir une paire de freins Hope Tech 3 / E4.
Avant de pouvoir les tester sur le terrain, petite présentation du matériel en statique.

 

 

 

 

 

 

Si vous ne connaissez pas la gamme Hope, voilà ce qu’on trouve au catalogue.

  • Deux leviers/maîtres cylindres : le Race Evo et le Tech 3.
    Le premier est plus basique, offre moins de réglages, et moins de puissance.
    Le second, le Tech 3, est le plus abouti et le plus récent de la gamme.
  • Trois étriers :
    – X2 : deux pistons
    – E4 : quatre pistons de diamètres identiques
    – V4 : deux gros pistons plus deux petits pistons

On peut donc choisir ses freins en piochant dans chaque catégorie. J’ai choisi l’ensemble Tech3 / E4, le modèle taillé pour l’enduro. Le poids, souvent décrié, est plutôt dans une moyenne basse (plus léger que mes Shimano XT), aux alentours de 900 gr avec la paire de disques flottants en 183 mm. Comme quoi, des fois les « on dit »…
_MG_6841A l’ouverture de la boite, ce qui frappe immédiatement, c’est la qualité de fabrication. C’est usiné dans la masse et anodisé, là où la plupart des concurrents produisent du moulé peint. Dès qu’on les prend en main, ça se sent : c’est fait pour durer. Et de plus, c’est superbement bien fini ; quand on aime le matos, on apprécie !

Le maître cylindre

_MG_6860J’ai été surpris par la compacité de l’ensemble, je pensais ça plus encombrant.
Le levier est très ergonomique, c’est au moins aussi bien que celui de mes précédents XT ou Avid.
Un argument contre que j’ai lu je ne sais où, consiste à dire qu’ils ne sont pas réversibles, ce qui est vrai. Personnellement, je n’y vois aucun inconvénient, alors même que j’inverse systématiquement mes freins. En effet, j’ai toujours du raccourcir les durites, ce que je ne sais pas faire sans les déconnecter !
J’ai donc raccourci et interverti les durites. L’olive et le « téton » sont récupérables ! C’est la première fois que je vois ça. Et si vous êtes faignants, parce qu’il faut un peu forcer pour les sortir de la durite, il y en a un jeu fourni avec chaque frein.
Le seul bémol, mais ça c’est personnel comme appréciation, c’est le choix du Dot comme liquide de frein. Ce produit est vraiment agressif pour la peau et attaque les peintures, pas glop…

Les deux réglages très accessibles sont aisément manipulables, même avec des gants, et les clics sont bien marqués.
Le réglage de garde est parfaitement efficace, celui d’attaque des plaquettes demandera à être validé au roulage, mais la sensation première est bonne. En combinant les deux, de clic en clic, il y a moyen d’affiner la sensation au levier de manière très précise.

J’ai également commandé les matchmakers spécifiques SRAM qui se montent très facilement, et qui respirent aussi la santé (usinés, comme le reste) !
_MG_6857

L’étrier

_MG_6856Ce sont mes seconds étriers quatre pistons, les précédents étaient des Avid Code. Comme le maître cylindre, c’est compact, et en plus, ils ont une sacrée gueule (c’est très subjectif ça, je vous l’accorde…).
A noter, la durite arrive côté roue, à l’intérieur donc. Un bon point pour la protéger des éventuelles branches qui trainent sur les singles._MG_6851---copie
_MG_6855

Le disque

L’avantage majeur des disques flottants réside dans leur moindre déformation à l’échauffement. Ils sont également un tout petit peu plus léger. Comme le reste, c’est très bien fini, les têtes de vis de fixation ont leur logements pour ne pas dépasser.

Au final, c’est vraiment du beau matériel. Certes, il a un coût non négligeable. Mais c’est vraiment conçu pour durer et entièrement reconditionnable, toutes les pièces étant stockées par Hope.
Reste a en voir le comportement au roulage, mais ça, c’est pour plus tard.

Encore merci à Laurent de Hope France pour le soutien.

18 Commentaires

  1. David

    Vous voilà enfin avec de vrais freins cher compère !!! ^^
    @+

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Oui Monsieur Ayatollah Hope ! 🙂

      Répondre
      1. David

        Mouarffff ^^
        Je suis juste pragmatique. Je garde mon matos longtemps…
        @+

        Répondre
  2. marc

    Très beau matériel. Avec les Chris King nettoyés au coton tige c’est d’un chic !

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Pas au coton tige, à la brosse à dents M’sieur !

      Répondre
  3. adilou

    c’est une paire de frein que j’aimerais beaucoup m’offrir !
    tout le monde me disait « non, c’est lourd ! » je suis content de lire que ce n’est pas plus lourd que des xt !
    il parait que des hope avec des durites aviation c’est encore mieux ! mais là aussi c’est peut être que des « on dit »

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Content de te lire ici Adil ! 🙂
      C’est de l’investissement ces freins.
      Même si je n’ai pas encore roulé avec, j’ai suffisamment de retours pour savoir que je ne serais pas déçu.

      Répondre
  4. Xavier

    Bel article pour du beau matos ! J’ai un tout petit peu de mal avec le look des disques, mais je te l’accorde c’est très personnel. Et puis le principal c’est que ça freine bien 🙂

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Et mes étriers, tu les aimes mes étriers ? 🙂

      Répondre
  5. Xavier

    Voui m’sieur !

    Y sont trop bô tes étriers 😀

    Répondre
  6. Seb

    Avec ces belles photos et cette présentation sympa tu m’as donné envie de m’acheter des freins Hope!
    Chouette article, hâte d’avoir le retour sur le terrain…

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Merci Seb !
      Surtout que le dernier test que j’ai lu n’est pas franchement en faveur de ceux que tu avais en vue… 😉

      Répondre
      1. Etienne

        Bonjour,

        Heureux propriétaire de cette paire de frein depuis peu, je souhaiterai raccourcir les durites de frein. Comment aa tu procédé?

        Répondre
        1. Franck (Auteur de l'article)

          Hello Étienne,
          J’ai suivi le tutoriel Hope :
          https://youtu.be/MhYX1fHmMvA
          C’est vraiment facile à faire, n’hésite pas.

          Répondre
          1. Etienne

            Merci bien!

            Ça à l’air simple en effet! il faut juste que je me procure un kit de purge alors.

          2. Franck (Auteur de l'article)

            Même pas, juste un morceau de tube. C’est aussi ça qui est appréciable chez Hope, la simplicité 😉

  7. Victor

    Bonjour
    tu nous a pas fait un retour terrain ?
    alors ton avis a long terme ?

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      J’avoue que j’ai été faignant sur ce coup là…
      Eh bien c’est simple : je ne veux plus autre chose !
      C’est extrêmement bien dosable pour des freins de cette puissance là. Avec des disques en 200, ça doit pouvoir arrêter un char…
      Bref, je les adore, et le fait de savoir qu’il est possible de changer jusqu’à la moindre petite vis, c’est un vrai plus à mes yeux.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *