3 jours dans les Cerces / Day ✔2

Allez, on y retourne !

Jour 2 (Granges de la vallée étroite – Névache)

Objectif du jour, le mont Thabor, à plus de 3100 m d’altitude. Mais depuis hier, nous avons la confirmation de ce que l’on savait sans vouloir y croire vraiment : nous ne ferons pas le sommet.
Il y a beaucoup trop de neige, les randonneurs qui y partent prennent les crampons.
Il faudra revenir… (note pour moi-même : il va falloir y penser maintenant !)

On modifie donc le parcours en gardant le passage au col des Méandes, entre le Thabor et le grand Séru.
Direction le vallon de Tavernette, puis le lac du Peyron.

Il est là, mais il ne nous laissera pas passer.

Il est là, mais il ne nous laissera malheureusement pas passer

Nous allons donc contourner le grand Séru (que l’on voit à droite sur la photo ci-dessus) par la droite.

L'étonnant lac vert

L’étonnant lac vert

Remontée du vallon

Remontée du vallon de Tavernette

Pause, les pieds dans les rhododendrons.

Pause, les pieds dans les rhododendrons

Sur la fin du contournement du grand Séru

Sur la fin du contournement du grand Séru…

cerces11

…nous approchons du lac du Peyron

Au col de Méandes

Au col des Méandes, à droite, le grand Séru

Après beaucoup de portage, nous voilà au col. On ne peut qu’admirer le Thabor… Mais pour la suite, il nous faut lui tourner le dos. La terrible remontée au col du vallon nous fait face et semble nous défier.

Vue sur le col du vallon.

Vue sur le col du vallon

Mais ça, c’est pour tout à l’heure, maintenant, c’est descente !
Les montées sont rudes, mais heureusement que les descentes sont si belles.

Montée au col

Montée au col du vallon

Et nous voilà reparti pour une ascension de plus. Nous ne savons pas encore que là haut, derrière, nous attend l’une des plus belles descentes de notre vie de vttiste. Mais pour l’heure, il faut arriver là haut.
Après une bonne bavante, avec un finish les pieds dans la neige, nous y sommes.

Au col du vallon

Au col du vallon

Et voilà ce qu’on a gagné : 7,5 km de descente 3 étoiles, 1000 m de dénivelé à dégringoler sur des sentiers magnifiques jusqu’à Névache.

Vue du col du vallon

La vallée du torrent du vallon qui mène à Névache

cerces13

Charles dans la descente du vallon (tout au fond, le col) sous les rochers de la Miglia

C’était énorme, fabuleux, incroyable ; nous n’avons roulé que du single, avec la sensation de ne jamais en voir la fin.
Mais si, quand même, nous arrivons à Névache, pas mécontents malgré tout, la fatigue commence à se faire sentir.
Et là, ô surprise, nous tombons sur un bar tenu par un Belge installé à Névache depuis longtemps, qui brasse lui même sa bière. Le paradis quoi !

 

Réhydratation...

Réhydratation…

... et recharge des batteries

… et recharge des batteries

Ici s’achève le second jour de cette savoureuse exploration des sentiers des Cerces, après 22 km, 1160m de D+ et 1300 m de D-.
Plus qu’un jour…

Capture d’écran 2014-11-30 à 20.56.48

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *