Le jour et l’heure

Mode of ACL injuryVoilà, ça y est, c’est calé : le 7 janvier à 7h30, on me réparera le genou.

La technique employée, dite DIDT, est assez étonnante.
Le chirurgien qui m’opérera a eu une phrase que j’aime bien :
« la chirurgie n’est rien d’autre qu’un artisanat hautement élaboré. »

Le lien ci-dessous illustre parfaitement cela, et si la mécanique de précision vous intéresse, allez donc y jeter un coup d’œil :

Reconstruction du ligament croisé antérieur

2 Commentaires

  1. Xavier

    Le chirurgien artisan certes, mais les technologies de pointe lui ont permis bien des progrès dans la précision du geste.

    Par contre, ce qui n’a pas évolué, c’est le délai de remise sur pattes. Il va falloir être patient !

    Au fait, quand un chirurgien parle de bicyclette dans les pratiques sportives post opératoire de reconstruction, il s’agit de vélo de route !!!

    En plus de patience, il va te falloir du courage, un abonnement à la piscine du quartier et ……………. un root 🙂

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      Je me suis bien informé Xavier, je sais ce qui m’attend ; une rééducation douloureuse les premières semaines, longue, 6 mois pour être à peu près bien, environ 8 mois pour avoir tout récupéré (force, endurance, proprioception et sensations).
      Je suis remonté comme une pendule, et même si je sais que j’aurais des « coups de moins bien », je vais lui tordre le coup à cette rééducation !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *