Shimano EPIC Enduro 2014

VTT Epic-13Alors que l’édition 2015 se prépare, rapide retour sur cet évènement hors normes.

Hors normes
Les chiffres sont évocateurs. 92km pour 4200 mètres de dénivelé. J’ai mis 13 heures pour boucler l’intégrale. Ce fut rude…
Le concept est extrêmement novateur : organiser le premier enduro « extrême ».
Bon, dit comme ça, non, ça n’a rien de novateur… Je m’y prends autrement.
L’inspiration des organisateurs vient de la mythique course d’enduro motos Gilles Lalay Classic. Tout l’intérêt de ce challenge est d’arriver au bout, alors même que cette épreuve n’a rien d’un raid classique. A la difficulté physique, il faut ajouter un défi technique sérieusement relevé. Le terrain de jeu est effectivement terriblement exigeant. Les pentes du massif du Caroux, dans le Haut Languedoc sont un terrain de jeu fabuleux pour les amoureux du dénivelé négatif.
Le principe
Trois boucles, avec à chaque fois, une porte horaire à passer pour pouvoir s’engager sur la suivante. Dans chaque boucle, 2 à 3 spéciales à parcourir, comme dans un enduro classique, le plus vite possible.
Voilà ce qui m’a plus là dedans : gérer le bonhomme et le matériel pour finir, mais tenter quand même de faire bonne figure au classement.
J’ai fini.
Je n’ai pas fait bonne figure.
Mais j’ai partagé un moment exceptionnel avec mes acolytes fous furieux. Les petits regards échangés entre concurrents épuisés, les politesses sur les singles, les encouragements à ne pas laisser tomber, tout ça, c’était aussi des petits moments de bonheur.

VTT Epic-12

Le portage final de Montahut.

Bref, je souhaite aux concurrents de cette seconde édition de prendre autant de plaisir que moi en 2014.
La vidéo de l’organisation

2 Commentaires

  1. bigotte

    félicitation.. 4200m en 11h, j’appelle ca un exploit !!!!

    Répondre
    1. Franck (Auteur de l'article)

      C’est gentil, mais j’ai mis 13 heures, et je n’irais pas jusqu’à qualifier ça d’exploit.
      La préparation a été longue et parfois un peu rébarbative, mais ça m’a permis d’en profiter jusqu’au bout malgré la fatigue.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *